Fleurissement

Pour donner à Clisson un paysage accueillant, le Service des Espaces Verts assure la conception, la réalisation et l’entretien des espaces verts (pelouses, plantations, massifs, jardinières). Le fleurissement de la Ville participe à l'embellissement du cadre de vie. Pour ce faire, Clisson a mis en place un plan de fleurissement basé sur l’utilisation paysagère des plantes.

Le service espaces verts intervient sur l'ensemble du territoire communal, ce qui constitue les champs d'application suivants :

  • Le patrimoine végétal - arbres d'alignement - arbres isolés - parcs - arbres et arbustes
  • Les entrées de ville
  • Les pistes cyclables et les bordures de voiries
  • Le fleurissement estival et hivernal
  • Les cimetières
  • Les actions de sensibilisation auprès des scolaires
  • La tonte, la taille et le désherbage

La ville de Clisson valorise le patrimoine vert et arboré, tout en travaillant dans le plus grand respect de l'environnement.


Le Service des Espaces Verts

Afin d’offrir un cadre de vie agréable à ses habitants comme à ses visiteurs, la Commune de Clisson dispose d’un Service Espaces Verts dépendant de la Direction des Services Techniques de la mairie.

Cette équipe, regroupant sept agents à temps plein, répond à de nombreuses missions :

  • La gestion et l’entretien des 45 hectares d’espaces verts et naturels
  • La préparation des plantations en serre
  • Le fleurissement de la Commune
  • La réalisation des projets d’aménagements et de réaménagements en collaboration avec les membres du Service Technique
  • La collecte des déchets verts de la Commune
  • La préparation des terrains de sport

L’ensemble de l’équipe du Service Espaces Verts bénéficie de formations tout au long de l’année, concernant le management, l’évolution et de perfectionnement des pratiques, l’utilisation d’outillage et de produits alternatifs respectueux de l’environnement. Ils participent également au groupe de travail « S.E.V. 44 » où sont abordés trois fois par an, différents thèmes relatifs aux espaces verts.

La Commune dispose de serres d’une surface de 270 m², ces dernières sont utilisées afin de préparer le fleurissement de la commune et non de produire de nouveaux plants. Ainsi, 7 500 plantes annuelles et bisuannuelles ; 2 500 plantes vivaces ; 1 000 arbustes et plantes aborées ainsi que 100 arbres d’ornement et d’alignement ont été achetées par la Commune.

Actions

Terrains de sports

La commune est équipée de 3 terrains en herbe pour la pratique du football et du rugby. La quantité de produits phytosanitaires utilisés diminue tous les ans.

Seul un désherbage sélectif est autorisé sur les zones trop colonisées par les adventices

Pour conserver une qualité de terrain nécessaire pour la pratique du sport des travaux manuels et mécaniques sont exécutés régulièrement tels que, l’aération, défeutrage.

Broyage des végétaux

Lors des campagnes d’élagage, les tailles sont broyées et transformées en paillage. Celui-ci est répandu sur les massifs d’arbustes de la ville.

Seuls les massifs de fleurissement annuels sont pourvus d’un paillage fait de déchets agricoles.

Le service espaces verts est également associé aux commerçants clissonnais pour le broyage des sapins de noël qui ont décorés la ville pendant les fêtes, soit une centaine de sapins

Cimetière

La rénovation d’un premier cimetière fait partie intégrante des mesures prise pour supprimer totalement l’utilisation de produits phytosanitaires :

  • L’enherbement autour des monuments funéraires
  • L’aménagement d’un lieu de recueillement pour les familles
  • La réfection des allées pour faciliter le déplacement des Personnes à Mobilité Réduite.

Éco-paturage

Les différents coteaux de la ville sont débroussaillés 1fois/an par l’homme et les espaces en gestion extensive sont broyés mécaniquement. Pour l’entretien de l’un de ces coteaux la municipalité a choisi l’éco-pâturage, pour des raisons environnementales mais également sociales.

En plus de ses côtés écologique et pédagogique, cette pratique permet au service espaces verts de gagner une dizaine de jours de travail durant la saison estivale.

Biodiversité 

Quelques espèces sauvages sont présentent sur le territoire clissonnais : Spiranthe spiralis, Fritillaire pintade et Œillet des fleuristes à l’état sauvage à proximité du château.

Nous observons régulièrement des biches dans l’enceinte de la maison de l’enfance et des chauves-souris nichent dans l’encadrement d’une fenêtre de la mairie.

Des ornithologues amateurs ont également observé un spécimen de TICHODROME ECHELETTE sur les murailles du château (voir photo)

Une Naissance - Un arbre 

Le projet « Une naissance - Un arbre » a été mis en place en novembre 2016. Au delà de la tradition, cette action est un geste fort car l’arbre reste symbole d’espoir.

Seules les essences locales sont proposées pour rester cohérentes avec la flore locale :

  • Chêne pédonculé
  • Châtaigner commun
  • Orme champêtre
  • Aulne glutineux

 

 


Gestion et protection de l’eau

Récupération des eaux de pluies

En 2010, la Ville a installée aux ateliers municipaux une cuve enterrée de 40 m3. L’eau récupérée est réutilisée pour l’arrosage des massifs et jardinières publiques. Elle est également utilisée pour le fonctionnement de la balayeuse du service Voirie - Propreté publique et pour le lavage des véhicules de la collectivité.

Si la contenance de la balayeuse reste modeste (5 m3), la récupération des eaux de pluie a permis de réduire notablement le volume d’eau consommé par les ateliers, soit de 550 m3 à 100 m3 . Ce dernier chiffre correspondant au besoin sanitaire et alimentaire des 25 agents.

Fort de cette expérience, la Ville pose en 2016 un réservoir de 800 m3 au sein du complexe sportif du Val de Moine, afin de compenser les quelques 13 000 m3 d’eau potable consommé chaque année pour l’arrosage de trois terrains.

Zéro phyto

Avec la Sèvre et la Moine qui traversent la ville, la qualité de l’eau a toujours été une préoccupation des différentes équipes municipales. Un plan communal de désherbage a vite été mis en place sur l’ensemble des espaces verts et de la voirie en 2007. 67 % des espaces verts ainsi que 99 % des voiries sont apparues en risques fort de pollution.

La municipalité a décidé de ne plus utiliser de produits phytosanitaires sur l’ensemble de la commune.
Différentes méthodes alternatives et de nouvelles pratiques ont été mises en place

  • Paillage des massifs
  • Couper l’herbe dans les grands massifs arborés
  • Sélectionner la flore spontanée sur les voiries
  • Sachets de semis de fleurs disponible à l’accueil de la mairie
  • Enherbement des espaces sablés

Pour rester informé :

La ville de Clisson vous informe régulièrement par e-mail ou par SMS.