L'Assainissement

Dans l'objectif de la reconquête de la qualité de l'eau et des milieux aquatiques, le présent règlement définit les conditions et les modalités de raccordement et de déversement des effluents dans les réseaux publics d'assainissement de la Ville de Clisson.

Afin que soient assurés, la sécurité, l'hygiène publique et le respect de l'environnement, conformément à la réglementation en vigueur.

Ce règlement précise notamment le régime des contrats de déversement, les dispositions techniques relatives aux branchements, les conditions de versement des redevances et des participations financières qui sont dues au titre du service public d'assainissement collectif ou non collectif.

Il définit également les relations entre l'usager et la Ville de Clisson. 

Qualité de l'eau

L' Agence Régional de Santé des Pays de la Loire vous communique le bilan de la qualité de l'eau d'alimentation destinée à la consommation humaine sur le secteur de Clisson.

L'ARS, dans le cadre de sa campagne annuelle de prévention afin de limiter la pollution de l'eau au métaldéhyde, nous a fait parvenir une plaquette d'information à destination des jardiniers amateurs pour les inciter à limiter l'usage de pesticide anti-limace.

N'hésitez pas à la télécharger ici.

Voir le site de l'ARS

LE S.I.V.U

Le S.I.V.U de Gorges–Clisson est situé à « La Roche » à Gorges.

Le traitement de nos eaux usées fait l'objet d'une politique depuis de nombreuses années. De plus en plus conscients de la nécessité de préserver la nature, l'eau et l'environnement, pour la santé de tous et un développement durable, les citoyens et leurs élus soutiennent unanimement ce choix. À Gorges et à Clisson, nous avons engagé cette démarche, en pensant avant tout à l'objectif commun : un meilleur service au meilleur coût, pour chaque collectivité, dans un environnement préservé.

Station de traitement des eaux usées, comment l'eau retrouve sa pureté

Le débit de l'eau arrivant à la station est régulé grâce à un bassin d'orage couvert, enterré, désodorisé et complètement invisible. Le traitement s'enchaîne ensuite autour des étapes suivantes :

Les prépazurs :

Constitués de tambours filtrants et vis compacteurs, ils arment toutes les étapes traditionnelles du pré-traitement. Ainsi, la rétention puis l'ensachage des déchets sont réalisés efficacement, sans nuisances olfactives et dans des conditions d'hygiène parfaites.

Le traitement biologique :

Pour éliminer la pollution soluble, les conditions de croissance des bactéries qui épurent sont optimisées : le bassin d'aération, aéré cycliquement par de fines bulles, permet l'élimination de la pollution carbonée et azotée. Le phosphore est traité par injection de sel de fer.

Le clarificateur

C'est la dernière étape du traitement, on y sépare les bactéries agglomérées sous forme de boue de l'eau claire. Les boues décantent dans le fond de l'ouvrage d'où elles sont pompées pour réensemencer le traitement biologique. La fraction excédentaire est envoyée vers le traitement des boues.

Les boues

Il faut réduire la qualité des boues à évacuer, l'assainir, et améliorer sa valeur agronomique. Pour cela, elles sont déshydratées par centrifugation, mélangées à la chaux vive, puis stockées dans un silo avant d'être valorisées en épandage agricole.

Un environnement sensible…

Afin d'éviter toute nuisance, l'ensemble des sources d'odeurs est confiné dans les locaux spécifiques et capté par un réseau de gaines et de ventilateurs. Avant rejet dans l'atmosphère, l'air ainsi extrait est lavé par pulvérisation d'acide, d'eau de javel et de soude dans deux tours de lavage.

Pour rester informé :

La ville de Clisson vous informe régulièrement par e-mail ou par SMS.