Les Halles

Restauration d'un édifice classé au titre des monuments historiques

 

 

 

 

La Commune a décidé de programmer des travaux de gros entretien des Halles afin de permettre la conservation et la sauvegarde des éléments constituant l’authenticité de ce monument. Les travaux portent sur la réparation de la charpente et de la maçonnerie, la réfection du réseau électrique et la mise en lumière complète de l’édifice.

 

On sait peu de chose sur les halles de Clisson jusqu’au XVIIIe siècle.
Les Halles ont sans doute été bâties sur un site déjà employé comme lieu de marché.
Dès la création de la ville, les seigneurs du château de Clisson ont eu la volonté de rendre le lieu plus prospère mais ont pu aussi augmenter leurs revenus puisqu’ils percevaient un impôt sur la vente de certaines marchandises.
La ville est mise à mal par les guerres de Vendée.
En 1793, suite à la défaite de Torfou, les Républicains incendient Clisson.
L’année suivante, la cité est largement ravagée par le passage des Colonnes Infernales, commandité par Turreau pour éradiquer toute résistance royaliste.
Des notes indiquent que cet édifice avait une utilité pratique. Il servait de lieu de campement pour les troupes républicaines, ce qui explique pourquoi il ne fut pas incendié avec le reste de la ville.
Les Républicains eux-mêmes éteignirent le feu qui se propageait sur les Halles afin de conserver un abri au sein de la ville.
Malgré tout, il est plus que probable que l’édifice fut tout de même en partie détruit, sans que nous puissions déterminer la proportion du bâtiment en ruine, du fait de la vétusté de la charpente et des dommages qu’elle a subi.

DATATION DE L’ÉDIFICE

ÉTUDE DE DENDROCHRONOLOGIE

La dendrochronologie est une méthode de datation précise basée sur l’analyse des cernes annuels de croissance des arbres. C’est ce procédé qui a été mis en oeuvre pour dater, parfois à l’année près, les phases d’abattage des arbres qui ont servi à la construction des Halles.

La dendrochronologie a permis de définir une datation pour les bois les plus anciens des Halles.

La datation retenue pour l’abattage et la mise en oeuvre des bois les plus anciens de cet édifice est de 1374 / 1376.

Cette nouvelle datation de la construction des Halles de Clisson est un élément très intéressant aussi bien pour l’édifice lui-même que pour l’histoire des Halles en Bretagne.

 

 

Travaux de restauration 2017

L’intervention de restauration vise de façon générale la conservation et la sauvegarde des éléments constituant l’authenticité du monument historique.


MAÇONNERIE

  • Travaux de reprises des socles en granit aux pieds des poteaux .
  • Fourniture, taille et pose de bornes en granit formant chasse-roues aux pieds de poteaux Travaux de restauration du mur nord par piquage de l’enduit en place, reprise des maçonneries et mise en oeuvre d’un enduit à la chaux de type « pierrevues ».
  • Réalisation des réservations dans les maçonneries pour la mise en oeuvre des futurs coffrets électriques.
  •  Réfection du sol avec dallage en bandes de granit beige de Languédias et en béton, finition désactivée. (en 2018)

 

 

CHARPENTE 

  • Établissement d’un état sanitaire et d’un relevé de l’ensemble de la charpente des Halles.
  • Travaux de reprise des pieds de poteaux.
  • Travaux de recentrage des pieds de poteaux sur socle granit.
  • Vérification de l’ensemble des assemblages et réfection si besoin, y compris remplacement des chevilles cassées ou manquantes.
  • Travaux de remplacement ponctuel des bois altérés.
  • Renforcement des bois conservés.
  • Nettoyage par brossage et purge de l’ensemble des bois de la charpente des Halles et suppression et purge de l’ensemble des ferrures et éléments parasites fixés sur la charpente.
  • Traitement insecticide et fongicide de l’ensemble des bois conservés par pulvérisation en deux passages.

COUVERTURE / ZINGUERIE

  • Travaux en accompagnement des travaux de reprise de la charpente.
  • Travaux de vérification de la couverture

 

 

ELECTRICITÉ / COURANTS FORTS

  •  Réfection d’un éclairage fonctionnel et de mise en valeur par mise en place d’appareils à LED.
  • Mise en oeuvre de 6 coffrets d’alimentation électrique pour les besoins du marché hebdomadaire.
  • Mise en oeuvre d’un système de sonorisation.

 

 

Eclairage avant travaux
Eclairage après travaux

Interview

4 QUESTIONS À M. PIERLUIGI PERICOLO,

La restauration des Halles de Clisson, classée Monument Historique se fait avec Monsieur Pierluigi Pericolo, Architecte du Patrimoine qui va nous expliquer son rôle et sa vision du projet.

 

1 - Tout d’abord, qu’est-ce qu’un architecte du patrimoine ?

Un architecte du patrimoine est un Diplômé de l’École de Chaillot à Paris : qui forme les architectes spécialisés dans la conservation et la restauration architecturales, urbaines et paysagères, ainsi que les Architectes et Urbanistes de l’État.

Les architectes du Patrimoine sont des architectes spécialisés dans la restauration, la réhabilitation et l’aménagement de sites patrimoniaux

2 - Quelle analyse avez-vous faite des Halles pour définir les différentes étapes de la restauration ?

L’étude des halles a été menée sur plusieurs axes :

  •  Les relevés sur places avec à la foi la prise des dimensions physiques des ouvrages, le relevé des dispositions techniques en oeuvre et en même temps le relevé des pathologies présentes sur les bois de charpente.
  • des recherches documentaires. L’objectif étant de retracer l’histoire de l’édifice. Et, en même temps, un laboratoire spécialisé en Dendrochronologie (datation des bois) s’occupait d’analyser le prélèvement pris sur place afin de préciser la datation de la construction.

3 - Pouvez-vous décrire les grandes lignes du projet ?

Le projet a pour objectif de conserver et sauvegarder ce joyau du patrimoine Clissonnais dont la dimension et l’intérêt architectural sont aussi Nationals. Il est donc nécessaire de supprimer les éléments sources de dégradation (stagnation d’humidité, éléments parasite ajoutées au fil du temps, désordres structurels,…) Puis, réparer avec le souci de conserver au maximum d’éléments et matière d’origines. Enfin une mise en valeur de l’édifice par l’éclairage et avec la réfection du sol et l’intégration d’équipements électriques nécessaires au bon déroulement des activités des halles marché hebdomadaire, concerts, manifestations diverses,…

4 - Comment la restauration est-elle encadrée ?

Nous avons réalisé un projet détaillé et nous assurons le suivi attentif et complet des travaux bien évidemment. Cependant, un projet de restauration d’un ouvrage majeur comme les Halles de Clisson est un travail qui se fait conjointement avec les services de l’Etat chargés de la Conservation des Monuments Historiques. La Conservation Régionale des Monuments Historiques (CRMH), dirigée par Monsieur Lataste conservateur, Madame Pascale Mery, architecte de Bâtiment de France et un troisième interlocuteur intervient également pour cette opération ; il s’agit de la Conservation Régionale à l’Archéologie (CRA) .Le travail sur les halles de Clisson et sur le sol doit être concerté impérativement avec les archéologues afin de protéger et conserver les « vestiges » encore enfouies au-dessous de l’édifice servant depuis plus de 600 ans de lieu de marché.

COÛTS ET SUBVENTIONS

 

Les travaux sont subventionnés par la DRAC au titre des Monuments Historiques, la Région Pays de la Loire, le Département de la Loire-Atlantique et le programme Leader du Pays du Vignoble Nantais.

Coût des travaux :

300 827.65 € TTC

Projet cofinancé par l’Union Européenne Fonds européen agricole pour le développement rural - l’Europe investit dans les zones rurales Partenariat avec l’Office de Tourisme du Vignoble de Nantes, le Pays d’art et d’histoire et l’Agence Pierluigi Pericolo - Architecte du Patrimoine.

Pour rester informé :

La ville de Clisson vous informe régulièrement par e-mail ou par SMS.