EXPOSITION : Un regard sur Moondog

MÉDIATHÈQUE Geneviève Couteau - TOUT PUBLIC - ENTRÉE libre

Images inédites et photos cultes, premiers tirages argentiques, originaux, affiche de concert ou partition géante deviennent autant de médiums pour illustrer une trajectoire singulière. À travers une quinzaine de clichés, cette exposition raconte le cheminement du compositeur, de son arrivée à New York au début des années 1940 à son installation dans la Forêt-Noire où il finira sa vie.

Scènes de vie ou de concerts, capturées aussi bien par des amateurs que des professionnels, conscients d’immortaliser un artiste ou persuadés de photographier un clochard, tous révèlent à quel point Moondog fascinait ses contemporains. 

Une invitation au décrochage de l’exposition est proposée en public en présence d’Amaury Cornut le samedi 12 octobre à partir de 15 h à la médiathèque. Une belle occasion de rencontrer et discuter avec le spécialiste et passionné du compositeur. 

 

On l’appelait « le clochard céleste » ou « le Viking de la 6ème avenue ». Mais avant tout, Louis Thomas Hardin était connu sous le nom de « Moondog ». Ce compositeur américain, aveugle depuis ses 16 ans et habitué à vivre dans la rue, a pourtant cotoyé tout au long de sa vie les plus grands noms de la musique et du monde artistique en général. 

Il a compté parmi ses amis Leonard Berstein, Artur Rodzinski et Philip Glass. Andy Warhol a conçu pour lui la pochette d’un de ses albums... Parmi ses admirateurs : Janis Joplin, Bob Dylan, Allen Ginsberg, Tom Waits, Björk, Jarvis Cocker, Elvis Costello, Robert Wyatt, Damon Albarn, John Zorn, Debbie Harry, Patti Smith, Dominique A, Philippe Katerine, Stephan Eicher, Yann Tiersen et tant d’autres Moondog’s Lovers. 

Un des personnages les plus excentriques de l’histoire de la musique 

Passionné par la musique classique européenne, celui qui fait partie des personnages les plus excentriques de l’histoire de la musique a connu la consécration en 1969, lorsque l’Orchestre philharmonique de New York a enregistré certaines de ses partitions sous la direction de Leonard Bernstein. L’Europe, où il a voyagé jusqu’à la fin de sa vie, lui a inspiré nombre de pièces et près de 80 symphonies. 

D’une incroyable modernité, Moondog fascine encore aujourd’hui le monde de la pop, du jazz, de l’électro, de la musique classique et des musiques de demain.

Pour rester informé :

La ville de Clisson vous informe régulièrement par e-mail