NIVEAU 3 - Canicule et fortes chaleurs

Le plan de gestion canicule est au niveau 3.

 

Le Recensement des personnes à risque.

Une veille saisonnière communale est mise en place entre le 1er juin et le 15 septembre 2019.

Canicule et fortes chaleurs

 

Votre santé est en danger lorsque la température extérieure est plus élevée que la température habituelle dans votre région.

- La chaleur fatigue toujours 
- Elle peut entraîner des accidents graves et même mortels, comme la déshydratation ou le coup de chaleur 
- La pollution de l’air et l’humidité aggravent les effets liés à la chaleur.
Ces risques peuvent survenir dès les premiers jours de chaleur.
Des gestes simples permettent d’éviter les accidents. Il faut se préparer AVANT les premiers signes de souffrance corporelle, même si ces signes paraissent insignifiants.

 

Le Recensement des personnes à risque

Le Centre Communal d’Action Sociale de Clisson  recense les personnes susceptibles d’être fragilisées par des températures exceptionnellement élevées.

Une veille saisonnière communale est mise en place, cette année encore, entre le 1er juin et le 15 septembre 2019.

A cette fin, un registre nominatif et confidentiel répertoriant les personnes vulnérables, est ouvert dans toute commune de plus de 5000 habitants.

Afin de vous inscrire ou d’inscrire l’un de vos proches sur ce registre et pour tout complément d’informations, vous pouvez contacter le Centre Communal d’Action Sociale à la Mairie ou par téléphone au 02 40 80 17 80

 

 

Que faire en période de canicule

L'exposition à de fortes chaleurs constitue une agression pour l'organisme. C'est la transpiration qui permet au corps de maintenir sa température. Lorsque le corps ne contrôle plus sa température et qu'elle augmente rapidement, une personne peut être victime d'un "coup de chaleur". Il peut être mortel.

Les nourrissons et les personnes déjà fragilisées (âgées, celles atteintes d'une maladie chronique) sont particulièrement vulnérables. Lors d'une canicule, elles risquent une déshydratation, l'aggravation de leur maladie chronique ou encore un coup de chaleur.

Les personnes en bonne santé (notamment les sportifs et travailleurs manuels exposés à la chaleur) ne sont cependant pas à l'abri si elles ne respectent pas quelques précautions élémentaires.

Quels conseils pour les plus vulnérables ?

Les personnes âgées

À partir de 65 ans, le corps ne transpire pas assez pour pouvoir maintenir sa température. Il faut donc pallier ce manque en se mouillant régulièrement la peau, notamment le visage et les bras. Sans oublier de boire régulièrement.

Les nourrissons, les sportifs et travailleurs manuels exposés à la chaleur

En cas de forte chaleur, le corps transpire trop et le stock d'eau s'épuise rapidement. Le corps n'a alors pas assez d'eau pour transpirer et maintenir sa température. Il faut donc renouveler l'eau du corps en buvant abondamment.

Les personnes atteintes de maladies chroniques

La chaleur aggrave leur maladie. Dans tous les cas, le meilleur moyen de ne pas être indisposé est de fuir la chaleur.

 

Les bons réflexes

  • Buvez régulièrement de l'eau sans attendre d'avoir soif.
  • Évitez de sortir aux heures les plus chaudes et passez plusieurs heures par jour dans un lieu frais (cinéma, bibliothèque municipale, supermarché, musée...).
  • Rafraîchissez-vous et mouillez-vous le corps (au moins le visage et les avants bras) plusieurs fois par jour (douches, bains, brumisateur ou gant de toilette mouillé sans vous sécher).
  • Mangez en quantité suffisante et ne buvez pas d'alcool.
  • Évitez les efforts physiques.
  • Maintenez votre logement frais (fermez fenêtres et volets la journée, ouvrez-les le soir et la nuit s'il fait plus frais).
  • Pensez à donner régulièrement de vos nouvelles à vos proches et, dès que nécessaire, osez demander de l'aide.
  • Consultez régulièrement le site de Météo-France pour vous informer.
  • Aidez les personnes les plus fragiles et demandez de l'aide, notamment auprès de votre mairie.
  • En cas de malaise, appelez le 15.
  • En voiture et lors de longs trajets
  • Pensez à emporter de l'eau et un brumisateur pendant les trajets en voiture.
  • Arrêtez-vous régulièrement pour vous reposer et vous rafraîchir.
  • Sur certaines aires d'autoroute des fontaines à eau ou des zones de brumisation sont mis à votre disposition.
  • Si possible, décalez votre trajet aux heures les moins chaudes.
  • Ne jamais laisser une personne seule dans une voiture, surtout un enfant car la température dans l'habitacle peut augmenter très vite.

 

Canicule Info service

0800 06 66 66

Appel gratuit depuis un poste fixe en France, de 9h à 19h

 

Les dispositions de l’instruction interministérielle du 22 mai 2018 relative au Plan National Canicule 2017 reconduit en 2018 restent en application pour la saison estivale 2019.

 

Les niveaux d’alerte du Plan national canicule

Météo France, l’Institut de veille sanitaire, en lien avec la Direction générale de la santé (DGS), veillent et alertent quotidiennement sur les risques de survenue de fortes chaleurs.

 

 

  • Niveau 1 - veille saisonnière

Le niveau 1 - veille saisonnière correspond à une couleur verte sur la carte de vigilance météorologique.

Ce niveau est activé automatiquement du 1er juin au 31 août de chaque année. En cas de chaleur précoce ou tardive, la veille saisonnière peut être activée avant le 1er juin ou prolongée après le 31 août.

Vérification des dispositifs opérationnels, mise en place d’une surveillance météorologique et sanitaire, dispositif et ouverture de la plate forme téléphonique nationale : 0 800 06 66 66.

&nb

  • Niveau 2 - avertissement chaleur

Le niveau 2 - avertissement chaleur est une phase de veille renforcée permettant aux différents services de se préparer à une montée en charge en vue d’un éventuel passage au niveau 3 - alerte canicule et de renforcer des actions de communication locales et ciblées (en particulier la veille de week-end et de jour férié).

&nb

  • Niveau 3 - alerte canicule

Sur la base de la carte de vigilance météorologique de Météo-France (vigilance orange), les préfets de départements peuvent déclencher le niveau 3 - alerte canicule.

La décision de déclencher le niveau 3 - alerte canicule prend en compte, le cas échéant, la situation locale (niveau de pollution, facteurs populationnels de type grands rassemblements, etc.) et les indicateurs sanitaires en lien avec les Agences Régionales de Santé (ARS).

Une fois le niveau 3 - alerte canicule du Plan National Canicule activé, le préfet prend toutes les mesures adaptées dans le cadre du Plan de Gestion d’une Canicule Départemental (PGCD).

A ce niveau, des actions de prévention et de gestion sont mises en place par les services publics et les acteurs territoriaux de façon adaptée à l’intensité et à la durée du phénomène : actions de communication visant à rappeler les actions préventives individuelles à mettre en oeuvre (hydratation, mise à l’abri de la chaleur, …), déclenchement des « plans bleus » dans les établissements accueillant des personnes âgées ou handicapées, mobilisation de la permanence des soins ambulatoires, des Services de Soins Infirmiers A Domicile (SSIAD), et des Services d’Aide et d’Accompagnement à Domicile (SAAD), activation par les mairies des registres communaux avec aide aux personnes âgées et handicapées isolées inscrites sur les registres, mesures pour les personnes sans abri, etc.

  • Niveau 4 - mobilisation maximale

Le niveau 4 - mobilisation maximale correspond à une vigilance météorologique rouge.

Ce niveau correspond à une canicule avérée exceptionnelle, très intense et durable, avec apparition d’effets collatéraux dans différents secteurs (sécheresse, approvisionnement en eau potable, saturation des hôpitaux ou des pompes funèbres, panne d’électricité, feux de forêts, nécessité d’aménagement du temps de travail ou d’arrêt de certaines activités…). Cette situation nécessite la mise en œuvre de mesures exceptionnelles.

La crise devenant intersectorielle, elle nécessite une mobilisation maximale et une coordination de la réponse de l’Etat avec l’activation de la Cellule Interministérielle de Crise (CIC) qui regroupe l’ensemble des ministères concernés. 

 

Plan national canicule - La vigilance météo

Qu’est-ce qu’une carte de vigilance météorologique ?

Une carte de France métropolitaine qui signale dans les 24 heures à venir si un danger météorologique menace.

Elle s’adresse à l’ensemble de la population.

Elle est réactualisée 2 fois par jour à 6 h et 16 h. Elle peut être réactualisée à tout moment, si un changement notable intervient.

Où est-elle accessible ?

Sur le site Vigilance météorologique de Météo France en permanence

Quels sont les phénomènes météorologiques signalés ?

Les phénomènes météorologiques sont : canicule, vent violent, grand froid, pluie-inondation, inondation, orages, neige-verglas, avalanches et vagues-submersion.

Comment lire la carte de vigilance ?

4 couleurs indiquent le niveau de vigilance nécessaire : vert, jaune, orange, rouge.

Vert :

Pas de vigilance particulière ni de risque particulier.

Aucune précaution particulière n’est nécessaire.

Jaune :

Des phénomènes occasionnels et localement dangereux et/ou isolés mais habituels pour la région ou la saison sont prévus

Soyez attentifs si vous pratiquez des activités sensibles au risque météorologique.

Tenez-vous au courant de l’évolution météorologique.

Orange (quand la carte comporte une zone orange ou rouge, elle est accompagnée de bulletins de suivi) :

Des phénomènes météorologiques dangereux sont prévus : soyez très vigilants.

Tenez-vous au courant de l’évolution météorologique et suivez les conseils émis par les pouvoirs publics.

Rouge (quand la carte comporte une zone orange ou rouge, elle est accompagnée de bulletins de suivi) :

Des phénomènes météorologiques dangereux d’intensité exceptionnelle sont prévus.

Une vigilance absolue s’impose.

Il faut :

Se tenir régulièrement au courant de l’évolution météorologique : vigilance.meteofrance.com

Se conformer aux conseils ou consignes émis par les pouvoirs publics.

 

Y a-t-il un rapport entre les niveaux du plan canicule et les 4 niveaux de vigilance météorologique ?

Les différents niveaux d’activation du Plan National Canicule s’articulent avec les 4 couleurs de vigilance météorologique :

Le niveau 1 - veille saisonnière correspond à la carte de vigilance verte de Météo France

Le passage au niveau 2 - avertissement chaleur correspond à la carte de vigilance jaune de Météo France

Le passage au niveau 3 - alerte canicule correspond à la carte de vigilance orange de Météo France

Le passage au niveau 4- mobilisation maximale correspond à la carte de vigilance rouge de Météo France

Qu’est-ce qu’un bulletin de suivi ?

Ils explicitent les situations orange ou rouge (pas de bulletin dans les situations signalées vert ou jaune).

Ils précisent l’évolution du phénomène prévu, sa trajectoire, son intensité et sa fin.

Ils répondent aux questions suivantes :

  • Quand le danger va-t-il arriver ?
  • De quelle ampleur peut-il être ?
  • Quels sont les événements passés comparables en termes de fréquence ou d’intensité ?
  • Quelles peuvent en être les conséquences ?
  • Quels conseils suivre ?
  • Quand le prochain bulletin sera-t-il publié ?
  • Quand le phénomène devrait-il quitter la région ? , etc.

Les bulletins de suivi sont accessibles sur le site vigilance.meteofrance.com 

 

 

 

Pour rester informé :

La ville de Clisson vous informe régulièrement par e-mail